Après une inondation, que faire ?

1976
Partager :

L’eau c’est la vie. Certes, mais elle devient parfois une force qui ravage tout sur son passage, laissant place au désarroi. Quels sont les dommages entraînés par une inondation ? Que faire ? Quelles sont les conditions pour se faire rembourser ?

Quels sont les dégâts causés par une inondation ?

L’inondation est l’une des catastrophes entraînant le plus de dégâts. C’est un phénomène régulier ou catastrophique. En effet, suite à une inondation, les habitations, les immeubles et autres infrastructures sont très souvent altérés. Les matériaux sont imbibés d’eau et les revêtements mobiliers sont détruits. Il faut parfois tout reconstruire, car il n’est plus possible de vivre dans l’habitation devenue insalubre.

A lire également : Quels sont les incontournables pour une maison bien équipée ?

Aussi, les inondations entraînent dans la plupart des cas, des pannes d’électricité. Les appareils électriques de la maison sont trempés et ne sont plus utilisables. L’accès à l’eau potable devient également très difficile.

Les principaux dégâts de l’inondation étant matériels, ils peuvent être pris en charge au titre de votre contrat d’assurance habitation. En plus, dans le contrat d’assurance habitation, il est prévu une franchise. Dans ce guide réalisé par la MAIF retrouvez plus d’informations sur les franchises et leurs fonctions. On distingue alors deux types de franchises :

A lire en complément : Savoie : de quels nuisibles faut-il se protéger ?

  • la franchise relative : si le montant du sinistre excède le plafond prévu, vous serez alors remboursé en intégralité
  • la franchise absolue : le montant du remboursement sera calculé en ôtant le montant de la franchise à celui du sinistre

Ces assureurs vous proposent également la possibilité d’assurer vos véhicules, par le biais de formules tous risques ou au tiers, adaptées à votre quotidien et à votre budget.

dégât des eaux

Que faire suite à une inondation ?

Après une inondation, préparez-vous à nettoyer, éliminer l’eau, la boue et autres débris. Contactez une entreprise pour procéder au pompage de votre cave et de l’ensemble des pièces inondées. Jetez les matériaux contaminés qui ne peuvent être séchés ; ciblez ceux qui peuvent être nettoyés à fond et gardés.

Ensuite, prévenez votre assureur dans les plus brefs délais. Prenez le soin de relever les preuves des dommages créés par la catastrophe (prendre des photos, enregistrer des vidéos). Demandez des devis pour chiffrer avec exactitudes le coût des réparations.

Comment se faire rembourser ?

Pour vous indemniser, l’assureur exige une estimation des montants des travaux à entreprendre avant de débloquer les fonds. Il est donc important d’obtenir un devis pour chaque besoin. Cependant, une assurance de base ne suffit pas.

La garantie catastrophe naturelle n’est pas obligatoire. Il est donc impératif de souscrire à une assurance multirisque habitation pour couvrir ce type de sinistres. Il y a deux conditions pour être indemnisé en cas de catastrophe naturelle. Le sinistre doit être reconnu grâce à un arrêté d’état de catastrophe naturelle publié au Journal officiel. Par ailleurs, vous devez avoir souscrit une assurance multirisque habitation ou garantie catastrophe naturelle.

Lorsque le dégât des eaux survient suite à une négligence, un oubli de votre part, alors votre responsabilité est alors engagée. Ce cas fait donc partie des exclusions de garantie dans le cadre d’une assurance multirisque habitation.

Voilà, vous savez maintenant l’essentiel à faire après une inondation. Prenez les bonnes dispositions.

Quelles sont les mesures de prévention à prendre avant une inondation ?

  • S’informer sur le risque d’inondation : Renseignez-vous auprès des autorités locales sur les zones à risque et les mesures d’alerte en cas de crue. Soyez attentif aux bulletins météorologiques et suivez les consignes émises par les services compétents.
  • Vérifier son contrat d’assurance : Assurez-vous que votre assurance habitation couvre bien les dommages liés aux inondations. Si ce n’est pas le cas, envisagez une extension de garantie spécifique ou une police supplémentaire pour être pleinement protégé en cas de sinistre.
  • Réaliser un diagnostic immobilier : Faites appel à un professionnel qualifié afin qu’il réalise un diagnostic complet de votre logement. Il s’agit notamment de vérifier l’étanchéité des murs, des portes et des fenêtres, ainsi que l’état du système d’évacuation des eaux usées.
  • Maintenir ses canalisations en bon état : Veillez régulièrement au nettoyage et au débouchage adéquat de vos gouttières, descentes pluviales et systèmes drainants pour éviter tout engorgement qui pourrait conduire à une accumulation excessive d’eau.
  • Surélever les équipements : Si vous habitez une zone à risque, envisagez de surélever vos installations électriques, votre chaudière ou tout autre dispositif vulnérable aux infiltrations d’eau. Cela peut réduire considérablement les dommages en cas d’inondation.
  • Prévoir des systèmes de protection : Installez des barrières anti-inondation amovibles devant vos portes et fenêtres. Vous pouvez aussi investir dans des pompes de relevage pour évacuer rapidement l’eau en cas de besoin.
  • Ranger les objets précieux en hauteur : Afin de préserver vos biens les plus précieux, pensez à les ranger dans des endroits surélevés où ils ne seront pas atteints par l’eau en cas d’inondation.
  • Avoir un plan d’évacuation : Préparez-vous mentalement et physiquement à une évacuation rapide si la situation le nécessite. Identifiez les routes sûres pour quitter rapidement la zone inondée et gardez toujours un kit d’urgence prêt avec tous les éléments indispensables (eau potable, nourriture non périssable, médicaments…).
  • Gardez à l’esprit que ces mesures préventives peuvent grandement contribuer à minimiser le risque lié aux inondations. Soyez prêt et vigilant afin de protéger au mieux votre logement et garantir votre sécurité ainsi que celle de votre famille lorsqu’une telle situation se présente.

    Comment reconstruire et rénover après une inondation ?

    Après avoir subi une inondation, il est crucial de reconstruire et de rénover votre logement afin de retrouver un environnement sain et sécurisé. Voici quelques étapes à suivre pour mener à bien ce processus :

    Assurer sa sécurité : Avant d’entamer les travaux, assurez-vous que toutes les sources potentielles de danger ont été éliminées. Vérifiez l’état des structures porteuses du bâtiment ainsi que celui des installations électriques et sanitaires.

    Faire appel à des professionnels qualifiés : La reconstruction après une inondation nécessite souvent l’intervention d’experts tels qu’un architecte, un ingénieur en structure ou encore un entrepreneur spécialisé dans les travaux post-inondations. Ces professionnels sauront évaluer l’étendue des dégâts et vous guider dans la prise des décisions appropriées.

    Évaluer les dommages : Effectuez une inspection minutieuse de chaque pièce touchée par l’inondation afin d’établir un inventaire précis des dégâts matériels subis. Prenez aussi en compte les perturbations causées sur le système électrique, la plomberie ou encore le chauffage.

    Nettoyer et assécher : Procédez au nettoyage complet du logement en enlevant tout résidu boueux ou autre substance indésirable qui aurait pu être apportée par l’eau lors de l’inondation. Utilisez aussi des techniques adéquates pour accélérer le processus naturel d’assèchement du bâtiment (ventilation, déshumidification).

    Traiter contre les moisissures et les bactéries : L’inondation peut favoriser le développement de moisissures et de bactéries nocives pour la santé. Faites appel à des professionnels pour éliminer ces nuisibles et éviter tout risque d’allergie ou d’intoxication.

    Réparer les dommages structurels : Si votre logement a subi des dommages au niveau de sa structure, pensez à bien les réparer rapidement afin d’éviter des complications ultérieures. Renforcez les murs, remplacez les éléments endommagés (portes, fenêtres, etc.) et assurez-vous que l’intégrité du bâtiment est rétablie.

    Partager :