Comment faire pousser un lotus à partir d’une graine de lotus ?

546
Partager :

Lotus peut facilement être confondu avec le nénuphar, mais la culture de l’un est plus facile que l’autre. Mais alors… comment faites-vous une différence ?

Le lotus a des feuilles coupées avec des bords ondulés qui sont au-dessus de l’eau comme ses fleurs. De plus, ses feuilles sont aquaphobes, l’eau roulera sur elle sans jamais s’absorber tandis que le nénuphar l’absorbe. Un peu d’une fleur d’eau me direz-vous, mais cela lui a valu d’inspirer les scientifiques qui ont créé des fenêtres auto-nettoyantes à l’image de ses propriétés.

A découvrir également : Comment faire pousser des fruits du dragon, appelés égalements pitayas ?

Ils peuvent également être différenciés de leurs graines. La graine du lotus est grande, ronde et très dure, contrairement au nénuphar. Les scientifiques ont même trouvé des graines de plus de 1 000 ans, intactes et ont réussi à germer. Assez forte comme une graine !

La culture de cette graine est d’ailleurs plus facile que celle du nénuphar et nous le verrons tout de suite.

A voir aussi : Comment réparer un volet roulant ?

Quelles méthodes possibles ?

Tout d’abord, il existe trois méthodes différentes pour la plantation ton lotus. Vous pouvez planter :

  • la graine
  • le rhizome
  • ou plante prête

Il n’est pas nécessaire d’expliquer la plantation de lotus prêt, sauf qu’il y a une règle de profondeur à suivre, une exposition spéciale et le sol. Je vais vous expliquer tout ça à partir du rhizome et de la graine.

Faites vous-même votre lotus à partir de graines

  • Germination

Avant le semis, une étape est cruciale pour la culture de cette graine, c’est-à-dire la stratification. Comme je l’ai dit plus haut, cette graine est très forte et protège donc très bien son intérieur par son imperméabilité. Sans cette étape, il ne germera pas. La stratification permettra à la graine de se « réveiller » de quelques façons. Pour cette étape, vous aurez besoin de ce matériel ci-dessous :

  1. Les graines de lotus ont un côté pointu, vous devez frotter doucement le côté opposé à l’aide de papier de verre jusqu’à ce que la graine soit ouverte pendant quelques millimètres.
  2. Couper la graine très soigneusement jusqu’à ce que vous voyez le vert germe au cœur de la graine. Ce dernier ne doit toutefois pas être endommagé. Sinon, il ne grandira jamais.
  3. Mettez les graines dans de l’eau entre 25°C et 30°C idéalement (elles ne doivent pas tomber en dessous de 25°C) afin qu’elles germent rapidement. Plus la température est froide, plus il faudra de temps pour germer. Ce n’est pas une plante de terre chaude pour rien 😉.
  4. Après 4 jours, les graines auraient dû commencer à germer, mettre le verre d’eau au soleil afin qu’elles bénéficient du maximum de lumière possible.
  5. Après environ une semaine, les graines devraient avoir deux/trois tiges finies avec une feuille. À ce stade, nous pouvons ensuite passer à l’étape suivante.

Soyez prudent pendant cette étape pour changer l’eau matin et soir, en prenant soin de ne pas provoquer de choc thermique.

  • Semis

De là, vous aurez besoin de différents outils qui sont les suivants :

  1. Placez le sol dans un petit pot de panier.
  2. Faire un petit trou sur la surface.
  3. Plantez vos graines en elle et le couvrir avec le sol. La graine doit vraiment être à la surface.
  4. Trempez progressivement le pot dans un grand récipient rempli d’eau afin que le sol trempe doucement dans l’eau. Il est nécessaire qu’il y ait environ 5 cm entre le pot et la surface de l’eau.
  5. Répétez ces actions pour toutes vos graines afin d’avoir une graine par panier de pot.
  6. Transplantez votre lotus au fur et à mesure qu’il grandit dans un pot plus grand jusqu’à ce qu’il se transforme en pot conventionnel au lieu de pots à panier. Changement de pot en fourrure et sur mesure renforcera votre lotus. Un pot non ajouré sera optimal pour sa plantation finale afin de conserver la chaleur nécessaire au lotus. Soyez prudent lorsque vous transplantez votre lotus dans de grands pots car ces plantes sont très fragiles.
  7. Vous pouvez alors augmenter la profondeur au fur et à mesure qu’ils grandissent.
  • Plantation finale

Lorsque votre lotus contient 5 feuilles, vous pouvez les planter dans leur environnement final.

Pour cela, vous aurez besoin de conteneurs encore plus grands (un par lotus). Le lotus prend rapidement l’espace qui lui est donné, le planter dans un récipient évitera de prendre trop. Il serait capable de conquérir tout votre bassin, si oui. Les contenants doivent être larges (au moins 30 cm de diamètre).

D’ un autre côté, nous sommes d’accord que ce n’est pas parce que je parle d’une piscine que vous devez absolument en avoir une, hein ! Une terrasse lui conviendra très bien dans un plateau de 60 à 80 cm de profondeur à condition de prendre un petit lotus. Le gros lotus ne survivrait pas.

  1. Remplissez votre récipient avec environ 20 cm de terre d’eau.
  2. Mettez votre lotus dedans.
  3. Couvrir avec 20 cm de sol aquatique
  4. Trempez-le doucement dans l’eau sous au moins 30 cm d’eau ou couvrez-la avec la même quantité d’eau si vous la mettez sur la terrasse.
  5. Nourrissez-le avec des granulés d’engrais. Lotus est très gourmand en engrais.
  6. En hiver, le lotus doit avoir au moins 50 cm de profondeur afin de ne pas être victime du gel. Le lotus est très froid et il serait fatal à lui. Sinon, pour être sûr, vous pouvez également le mettre sur la véranda pendant l’hiver.
  7. À la fin de l’été, retirez ses feuilles et fleurs fanées afin qu’il puisse partir l’année suivante.

À partir des graines, il est très probable que votre lotus ne donnera de fleurs que l’année suivante.

Planter un rhizome

Mais d’abord, qu’est-ce qu’un rhizome ? En fait, il est plus proche du gingembre dans beaucoup plus grand. Le rhizome du lotus ressemble à une sorte de banane tout en longueur (plus de 30 cm de long).

Pour le planter, il n’y a rien de plus simple, il suffit de le placer sur 40 cm de sol aquatique dans le même type de récipient mentionné ci-dessus. Bien sûr, en faisant cela, il flottera. C’est pourquoi il doit être tenu en le recouvrant d’un peu de terre et en comprimant (mais l’attention est très fragile). Ou mettez une pierre sur le dessus pour la tenir.

Ceci s’applique uniquement aux rhizomes qui ont été divisés, sinon ils ne rentreront jamais dans un récipient de moins de 80 cm de diamètre. La division du rhizome est assez délicat car il lui-même est délicat à manipuler. Cassé, il ne sera plus fertile car il absorbe l’eau et pourrit. Surtout s’il se casse à ses nœuds (les points les plus étroits du rhizome). Vous devez le couper 3-4 cm de ses entre-nœuds pour le diviser. Alors qu’il y a une série de 3 tubercules sur un rhizome.

Il aura besoin de 6 à 9 pastilles d’engrais à sa plantation et chaque printemps.

Et toi ? Tu l’as déjà planté ? Quelle a été votre expérience ? Quelles variétés avez-vous planté ?

Partager :
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!