Quand faire ravaler sa façade ?

74
Partager :

Le ravalement de façade est l’une des préoccupations de tout propriétaire immobilier. Pour des questions de sécurités, d’esthétiques ou encore dans le souci d’un respect de la loi, cette entreprise doit être réalisée régulièrement. À quelle période ravaler sa façade ? Pourquoi est-il obligatoire ? On vous fait le point.

Pourquoi rénover sa façade ?

Les façades d’un bâtiment le soutiennent et le protègent des intempéries et de la pollution. Avec le temps, on observe la présence de salissures biologiques (champignons, algues, bactéries) formant des mousses rouges, noires ou vertes. Des fissures et microfissures lézardant les parois sont également fréquemment observées. Celles-ci peuvent entraîner la dégradation de l’isolation ainsi que l’infiltration de l’humidité dans les parois.

A lire aussi : Comment couler une dalle de béton ? Mode d'emploi

Dans ces circonstances, faire appel à un professionnel pour en savoir plus sur les modalités d‘un ravalement de façade est fortement conseillé.

La bonne période propice pour le ravalement de façade

Pour faire le ravalement de façade, il est recommandé d’effectuer les travaux pendant un temps ni trop humide ni trop sec pour optimiser le séchage. Cette période correspond aux saisons du printemps et d’automne.

A lire également : Prix au m² du béton désactivé : les derniers chiffres

Toutefois, cette recommandation n’est pas toujours respectée. Un ravalement peut se faire à n’importe quel moment de l’année. Il faudra plus de temps pour que les travaux soient terminés et que la façade sèche correctement.

Il est important de noter que le ravalement de façade est soumis à des lois et délais bien précis. S’ils ne sont pas respectés, des sanctions pécuniaires sont applicables.

Ce qu’il faut savoir sur le ravalement de façade

ravalement façade

Entre les obligations légales, la préparation de chantier et le ravalement proprement dit, voici l’essentiel à savoir.

Les obligations légales d’un ravalement de façade

Le ravalement d’une façade est soumis à des lois prédéfinies. En effet, un propriétaire doit tenir en bon état de fonctionnement la façade et les accessoires apparents de son bien. La loi a prévu une obligation de ravalement tous les 10 ans. Par ailleurs, un plan local d’urbanisme fixe a été élaboré en choisissant une palette de couleurs et des produits autorisés sur la commune. Pour plus d’information, renseignez-vous auprès de votre mairie ou de votre collectivité territoriale.

Préparer le chantier d’un ravalement de façade

Qui dit ravalement de façade, dit pose d’un échafaudage. En effet, pour des raisons de sécurité, la pose d’un échafaudage est fortement conseillée. Toutefois, votre échafaudage peut empiéter sur le domaine public ou encore sur la propriété d’un voisin. Dans ces cas, différentes procédures sont mises à votre disposition. Renseignez-vous auprès de votre mairie pour plus d’information.

Le ravalement proprement dit

Le ravalement de façade s’effectue en plusieurs étapes. Le grattage du support est la première étape. Il peut s’agir d’un enduit, d’une peinture ou d’un crépi. Il s’ensuit le lavage du mur qui doit être rigoureux. Ensuite vient le ragréage de la paroi. Cette étape consiste à appliquer un mortier sur une surface dans le but d’en supprimer les défauts et de la lisser. La dernière étape est l’application d’un enduit ou d’une peinture. Il peut s’agir d’un revêtement identique au précédent ou d’un tout nouveau revêtement.

Vous voilà donc parfaitement informé sur quand, pourquoi et comment faire un ravalement de façade. À vous de jouer !

Partager :
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!