Isolant thermique mince : les différents types

160
Partager :
Isolant thermique mince les différents types 1

Les isolants thermiques minces sont de plus en connus sur le marché en raison de leur grande praticité et de leur disponibilité. Ils sont de véritables compléments aux isolations classiques, et servent à optimiser la performance thermique d’un bâtiment. Plusieurs matériaux servent à la conception de ce type d’isolants, et les connaître est nécessaire pour faire un bon choix pour la réalisation des travaux. Quels sont les différents types d’isolants thermiques minces ? On vous fait le point dans ce billet.

Isolant thermique mince : qu’est-ce que c’est ?

Isolant thermique mince, produit mince réfléchissant (PMR), isolant multicouches, autant d’appellations pour désigner un seul et même produit. L’isolant mince est un ensemble de matériaux, compressé entre deux films d’aluminium, ou tout autre matériau réfléchissant.

A lire aussi : Comment trouver un bon chauffagiste dans sa ville ?

Les isolants thermiques minces sont des produits conçus selon le principe du sandwich. De nombreuses couches fines de matériaux isolants sont superposées entre les deux feuilles d’aluminium. Elles peuvent être assemblées par couture, par collage ou encore par soudure.

Les feuilles d’aluminium qui sont généralement utilisées, confèrent au produit final un aspect ressemblant fortement aux couvertures de survie. Le caractère brillant et argenté de ces couches extérieures favorise la réflexion du rayonnement thermique de l’habitation.

A lire en complément : Comment profiter d’une maison écologique ?

Pour obtenir ces couches centrales, l’isolant thermique mince intègre plusieurs types de matériaux isolants.

Quels sont les différents types d’isolants thermiques minces ?

Les isolants thermiques minces sont composés de deux principaux éléments : des feuilles d’aluminium et des matériaux isolants. Les matériaux isolants qui composent ce produit sont très variés. Cela confère à l’isolant, son épaisseur.

Parmi les matériaux isolants les plus utilisés pour la fabrication des isolants thermiques minces, on compte :

  • Les isolants naturels ;
  • Les isolants minéraux ;
  • Les isolants synthétiques.

Les isolants naturels

Il s’agit principalement des matériaux isolants qui sont directement issus de la nature. Ce sont des matériaux qui tirent leur origine de l’antiquité et qui sont utilisés depuis toujours. Comme matériau naturel d’isolation, on peut citer :

Isolant thermique mince les différents types 1

  • La laine de chanvre: 100 % recyclable, elle provient du chanvre et est l’un des meilleurs isolants sur le marché ;
  • La laine de bois : faite à partir du bois recyclé qui a un bon bilan carbone, elle est utilisée pour l’isolation des toits et des murs ;
  • L’ouate de cellulose: conçu à partir de papiers journaux recyclés, c’est le matériau le plus rentable pour l’isolation des combles perdus ;
  • Le liège expansé: très efficace pour l’isolation phonique du bâtiment, il est conçu à partir de bois de chêne.

Il y a plusieurs autres types d’isolants naturels que vous pouvez utiliser. Il faut toutefois savoir que ces matériaux isolants sont moins efficaces que les autres, avec un coût plus élevé, mais ils contribuent à part entière à la transition écologique.

Les isolants minéraux

Les isolants minéraux sont les matériaux les plus utilisés en France, bien que leur impact sur l’environnement soir vivement critiqué. Les matériaux isolants minéraux sont d’origine naturelle, mais ils ont subi quelques transformations par la main de l’homme. Comme isolants minéraux, on peut citer :

  • La laine de verre: isolant minéral le plus utilisé, il est fait de sable et de verres recyclés ;
  • La laine de roche: elle est produite à partir du basalte issu de l’activité volcanique, et ressemble en tout point de vue à la laine de verre ;
  • Le verre cellulaire : elle est conçue à partir de sable fondu et de poudre de carbone, très robuste pour l’isolation du logement.

Comme matériau isolant minéral, on peut aussi compter la vermiculite, la perlite, l’argile expansé et bien d’autres encore. Ces matériaux présentent de nombreux points faibles. Certains de ces isolants ne sont pas résistants à l’eau, et des poussières irritantes peuvent être diffusées dans l’air.

Les isolants minéraux ont l’avantage de ne pas craindre le feu. Leur durée de vie n’est pas négligeable, et ils sont disponibles en différents formats adaptables à tout type de travaux.

Les isolants synthétiques

S’il y a des matériaux isolants très performants sur le marché, ce sont les isolants synthétiques. Ils sont produits à partir de la pétrochimie, une pratique ayant un impact négatif sur l’environnement. Ils sont assez peu coûteux, et ont une faible épaisseur.

Au nombre des isolants synthétiques, on peut citer :

  • Le polyuréthane: il offre une excellente conductivité thermique et une grande performance thermique. Il est résistant à l’eau et fait partie des isolants « multi-usage ».
  • Le polystyrène extrudé (XPS) : elle est résistante, a une grande durée de vie, et a une faible épaisseur sur les murs de la maison, ce sont ses principaux atouts.
  • Le polystyrène expansé (PSE) : c’est un isolant polyvalent. Bien qu’il soit très performant, il n’est pas forcément adapté aux logements anciens.
  • La mousse phénolique: il s’agit d’un matériau de faible épaisseur et très souple. Contrairement aux idées reçues sur sa catégorie, la mousse souple ne craint pas le feu.

Ces ingrédients ne sont pas les plus conseillés en raison de leur taux élevé de toxicité, mais ils ont la réputation d’être les plus performants du marché.

Analysez donc très profondément toutes les informations sur les différents types d’isolants thermiques minces avant de choisir celui qui convient à vos besoins d’isolation.

Partager :