Comment entretenir sa chaudière ?

62
Partager :
Une chaudière dans une cuisine

L’hiver n’est pas encore là, mais vous souhaitez déjà entretenir votre chaudière. Mais comment procéder ? Voici ce qu’il faut savoir.

L’entretien de la chaudière : une obligation

Une installation de chauffage comprise entre 4 et 400 kilowatts nécessite un entretien annuel, il s’agit d’une obligation légale depuis 2009. Bien qu’il n’existe pas de sanction, l’entretien de la chaudière est vivement recommandé pour plusieurs raisons :

A lire également : Comment déboucher des toilettes avec du Destop ? L'astuce qui tue

  • être conforme à la loi ;
  • assurer sa sécurité (éviter incendie et émission de gaz toxiques) ;
  • réaliser des économies d’énergie.

L’entretien concerne aussi bien le circuit de chauffage du logement, l’état des brûleurs, les réglages, la vétusté de l’équipement ainsi que, le cas échéant, le ramonage du conduit de fumée.

Notez que, selon l’Agence de la transition écologique (ADEME), une opération de maintenance de la chaudière permet d’éviter cinq fois plus de pannes et de multiplier par 2 son espérance de vie. De plus, elle permet de réduire votre consommation d’énergie.

A lire aussi : Quels sont les avantages d’un portail coulissant ?

Le moment de la révision de la chaudière

La révision de la chaudière dépend de votre type d’installation.

Si votre chaudière est uniquement dédiée à la chauffe de votre habitation, vous pouvez l’effectuer à tout moment. Cependant, il vaut mieux ne pas attendre l’arrivée des temps plus froids pour s’y pencher. L’entretien durant le printemps ou l’été permet d’éviter de mauvaises surprises, notamment si des travaux de maintenance doivent être effectués. En plus de ça, les prestations peuvent être plus coûteuses en automne ou en hiver et les professionnels être moins disponibles, car ils interviennent pour des pannes ou d’autres urgences. De plus, de l’humidité peut se former à l’intérieur du corps de chauffe de la chaudière et, combinée aux résidus de combustion, devenir corrosive et attaquer les matériaux.

Si elle produit également de l’eau chaude, alors son entretien peut être effectué à tout moment de l’année.

La maintenance doit être effectuée par un professionnel

La révision de votre chaudière doit être réalisée, chaque année, par un professionnel agréé, qu’elle soit au gaz, au fioul, au bois ou encore au charbon. À l’issue de la manœuvre (parfois 15 jours après), il vous délivre un certificat d’entretien que vous devez conserver au minimum deux ans et que vous devrez présenter en cas de contrôle. Si vous êtes locataire, ce document certifie auprès du propriétaire que vous avez respecté l’obligation légale. En cas de sinistre, il est possible que votre assureur exige l’attestation afin de couvrir des dégâts éventuels.

Maintenance d'une chaudière

Pensez à faire appel à un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) et adhérant à la charte Qualisol (une charte qui implique l’utilisation d’énergies renouvelables) pour être certain que l’opération effectuée soit de qualité. Oubliez les numéros de chauffagiste glissés dans votre boîte à lettres, ce sont souvent des arnaques.

Le déroulement de l’entretien

Le technicien effectue différentes opérations lors de l’entretien :

  • vérification de la chaudière ;
  • nettoyage de l’installation et optimisation des réglages ;
  • évaluation des performances énergétiques et mesure des émissions polluantes ;
  • mesure du taux de monoxyde de carbone dans l’air ambiant, etc.

En plus de ça, le chauffagiste peut vous donner des conseils pour optimiser l’utilisation de votre installation. Il peut également vous préconiser de changer d’appareil si celui-ci est ancien ou défaillant.

Le cas du logement en location

Si vous êtes locataire de votre logement, le type de votre chaudière indique à qui revient la responsabilité de l’obligation d’entretien :

  • une chaudière individuelle : hormis une mention spécifique dans votre bail, vous devez faire réaliser la maintenance annuelle. Dans le cas contraire, le propriétaire peut déduire le coût de l’intervention de votre dépôt de garantie lors du départ de votre logement ;
  • une chaudière collective, l’entretien annuel est alors à la charge du propriétaire ou bien du syndicat de copropriété de votre immeuble.

Le coût de l’entretien de la chaudière

Le coût de l’intervention dépend de sa spécificité. S’il s’agit d’une révision classique, comptez aux alentours de 80 €. Pour une intervention complète, le montant peut alors s’élever à 180 €.

Le type de chaudière peut également influencer les tarifs. L’entretien d’une chaudière à basse température est souvent plus élevé que celui d’une chaudière à condensation.

Notez également que ces tarifs peuvent varier selon le lieu de votre domicile ainsi que la période de l’année à laquelle vous souhaitez entreprendre la révision.

Partager :