Isolation thermique : quel impact sur votre habitat ?

6
Partager :

On parle énormément des différents moyens et subventions dont vous disposez pour peaufiner l’isolation thermique de votre maison.

L’État fait actuellement des efforts afin d’inciter les propriétaires comme les locataires à se lancer dans ces travaux. Mais pourquoi ? Quels sont les impacts d’une bonne isolation thermique sur votre habitation ?

A découvrir également : Pourquoi bien isoler sa maison contre la chaleur ?

Le confort avant tout

Avant tout, l’isolation thermique d’une maison est une question de confort. En hiver comme le reste de l’année, avoir une résidence bien isolée vous permet de vous sentir à l’aise chez vous.

C’est également pour assurer une ambiance conviviale dans les différentes pièces de la maison. En effet, en l’absence d’une bonne isolation, les pièces peuvent être très froides en hiver et très chaudes en été.

A voir aussi : Quand faire ravaler sa façade ?

On recommande notamment les travaux de ce type dans les maisons de plus de 20 ans. En effet, il y a quelques années, l’isolation thermique ne faisait pas partie des priorités dans les travaux de construction.

Ce qui n’est plus le cas de nos jours. Cela fait partie des normes obligatoires à respecter. Pour toutes nouvelles constructions, à compter du janvier de l’année 2021, vous devez respecter la norme RT 2020.

Pour toutes les anciennes constructions, datant notamment de 2013, vous devez respecter la norme RT2012. La grande différence étant le passage du niveau de résistance des pièces à R = 10 m2. K/W au lieu de 8 m2. K/W.

Il est à noter que quand on parle de travaux d’isolation thermique, il s’agirait de revoir aussi bien l’isolation des murs, des combles, du sol et des ouvertures de la maison. En somme, il faudra bien isoler tous les espaces qui seront en contact avec l’extérieur de la maison.

Une économie d’énergie, donc une réduction de vos factures mensuelles

Il faut également savoir que l’isolation thermique permet de réaliser une économie d’argent non négligeable. Les travaux, s’ils sont menés à bien, peuvent vous permettre de faire baisser sur le long terme vos factures d’énergie mensuelles.

Une maison mal isolée peut entraîner énormément de déperditions thermiques. Le toit peut laisser échapper jusqu’à 30% de perte de chaleur. Les fenêtres ainsi que le sol et les murs peuvent causer 15 à 20% de perte d’énergie. Ce sont autant d’énergie perdue que vous devez toutefois payer et qui touche aussi à votre confort au quotidien.

En engageant des professionnels afin de peaufiner l’isolation de votre maison, vous évitez ces dépenses inutiles. D’ailleurs, il est davantage recommandé de revoir l’isolation thermique au lieu de remplacer ou réparer l’appareil de chauffe afin de permettre d’améliorer à moindre coût et de manière efficace l’ambiance des différentes pièces de votre maison.

À savoir que le devis pour de tels travaux varie en fonction de vos besoins et de l’état de votre maison. Pour les murs, il faudra compter entre 40 et 80 euros le m2. Pour les combles perdus, ce sera de 25 à 60 euros le m2.

Vous devriez payer en moyenne 50 à 90 euros le m2 pour une isolation des combles aménagés et 40 à 60 euros pour le sol. À savoir toutefois que ce ne sont que des moyennes qui peuvent varier au cas par cas.

Une augmentation de la valeur de votre bien

Une autre raison qui devrait vous inciter à vous lancer dans ce type de travaux est l’augmentation de la valeur de votre bien. Vous n’êtes pas sans savoir que désormais, une bonne performance énergétique peut aider dans la vente, et ce, à bon prix d’une maison. Et pour ce faire, il n’y a rien de tel que l’isolation thermique.

D’ailleurs, avant la mise en vente d’un bien immobilier, un diagnostic de performance énergétique doit être fait par un expert. Ce qui permet de connaître la qualité de l’isolation de votre bien ainsi que celle du système de chauffage et pouvoir évaluer la valeur vénale de celui-ci en toute objectivité.

À savoir qu’un rapport de DPE peut classer votre maison en plusieurs catégories. Cela va de A, pour les meilleurs, à G pour les plus faibles. Au minimum, vous devriez avoir une habitation de classe D de nos jours.

Un geste écologique incontestable

Inutile de revenir sur le fait que l’isolation thermique est aussi un geste écologique. C’est d’ailleurs un des arguments phares utilisés par les autorités afin d’inciter les particuliers à s’y lancer.

Afin d’atteindre les enjeux écologiques que l’on s’est fixés et les délais que l’on s’est imposés, chacun doit y mettre du sien.

En peaufinant l’isolation thermique de votre maison, vous réduisez votre consommation d’énergie et donc votre empreinte carbone.

Vous diffuserez moins de gaz dans l’atmosphère pour vous chauffer, car vous n’aurez pas besoin de pousser votre appareil de chauffe dans ses retranchements pour vous sentir bien chez vous.

Selon les statistiques, une maison mal isolée peut rejeter jusqu’à 80 kg/m2 par an de CO2. Alors qu’une maison basse consommation n’en diffusera que 5 kg/m2 par an seulement. C’est donc apporter votre pierre à l’édifice, tout en vous assurant confort et économie d’énergie.

Des financements et des remboursements disponibles

Et si vous vous inquiétez de ne pas avoir le budget nécessaire pour réaliser les travaux, il n’y a pas de question à vous poser. Des financements sont disponibles sous quelques conditions.

Tel est le cas par exemple du PTZ+, ou encore de la subvention ANAH, voire des aides locales de toutes sortes. Elles peuvent être cumulables ou non selon le cas. Informez-vous auprès de la Mairie de votre ville.

Outre les aides financières, vous pouvez également demander le remboursement d’une partie des travaux. Ce peut être par exemple avec le chèque énergie, le crédit d’impôt, etc. Certaines aides ne sont disponibles que pour des résidences principales.

À savoir toutefois que ces aides et financements ne sont disponibles que pour les travaux d’isolation thermique et de rénovation écologique uniquement. Ce peut être la révision de l’isolation des murs ou des ouvertures de la maison, la rénovation des combles, aménagés ou non, ainsi que l’isolation du sol.

Et pour en profiter, vous devez solliciter l’aide d’un artisan certifié RGE obligatoirement.

Il est à noter également que les aides en question ne couvrent pas intégralement les dépenses de l’ensemble des travaux. Du moins, cela vous permet de ne pas tout financer de votre propre poche et de minimiser les dépenses.

Si vous hésitiez à faire faire des travaux d’isolation thermique chez vous, ces arguments devraient finir de vous convaincre. Ce sont des chantiers qui ne profitent pas seulement à l’environnement, mais aussi à vous et à votre portefeuille.

Et pour vous aider dans la réalisation de ces chantiers, vous pouvez compter sur des professionnels qui vous proposent des devis sur mesure et vous ouvrir aussi les portes à différentes aides et subventions. Ce peut être sur des résidences principales que secondaire.

Partager :