Les principaux procédés pour le soudage de métaux

118
Partager :

Le soudage de métaux fait référence à un moyen d’assemblage de pièces de manière permanente. Avec une telle méthode, la continuité métallique entre les pièces soudées est assurée. Les premiers procédés de soudage sont apparus il y a de cela plusieurs siècles. C’était bien avant notre ère. Au fil du temps, ils se sont multipliés et se sont perfectionnés en même temps. Il existe désormais un grand nombre de procédés de soudage. Mais l’article ne se concentre que sur les 3 principales méthodes.

Soudage à l’arc électrique

Le soudage à l’arc électrique s’apparente comme étant l’une des principales méthodes destinées à assurer l’assemblage de métaux. Il est surtout utilisé dans le domaine de la construction et des travaux domestiques. II peut être défini comme étant un procédé d’élévation de température au point de fusion pouvant être obtenu grâce à l’utilisation d’un arc électrique.

A lire en complément : Comment rendre son salon plus chaleureux avec un petit budget

L’échauffement créé par la résistivité des métaux en contact avec l’électricité entraîne l’élévation de la température au point de soudure jusqu’à l’obtention de la fusion du métal. Les procédés de soudage dans lesquels on retrouve l’arc électrique en tant que source d’énergie de fusion sont assez nombreux. Cette situation s’explique par le fait que la chaleur de l’arc peut toujours être maîtrisée et concentrée.

Soudage MIG-MAG

L’utilisation d’un matériel de soudage d’occasion peut se faire dans le cadre d’un soudage MIG-MAG (Metal Inert Gaz et Metal Active Gaz). Il s’agit là d’un dérivé du soudage à l’arc. On se sert d’un fil fusible que l’on va placer dans l’arc. Une fois que l’arc sera allumé, on assiste à un dépôt du métal en fusion dans le « bain de soudure », sous la protection d’un gaz. Le soudage MIG-MAG reste un procédé de soudage semi-automatique. En allant acheter le matériel de soudage d’occasion, il faudra se procurer un poste à souder MIG-MAG avec un dévidoir continu de fil de soudage.

A lire également : Construire un abri de jardin - Mode d'emploi

Soudage TIG

La soudure TIG fait référence à un procédé de soudage à l’arc avec une électrode non fusible. Il se peut qu’il y ait un métal d’apport, mais ce n’est pas toujours le cas. Le matériel de soudage d’occasion pour ce procédé est composé d’un générateur qui est relié à la pièce à souder par le biais d’un câble, et une torche de soudage qui est aussi reliée par le biais d’un fil. On trouve aussi une unité de contrôle semi-automatique ou automatique. Une buse en céramique est présente dans la torche à souder.

Partager :
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!