La vente immobilière entre particuliers : comment procéder ?

16
Partager :

Dès qu’on pense à vendre ou à acheter un bien immobilier, on a tendance à croire qu’il faut toujours passer par une agence immobilière. Pourtant, il est tout à fait possible d’effectuer cette opération de particulier à particulier. Cependant, il faut prendre connaissance des risques avant d’effectuer ce type de vente.

Les grandes lignes des démarches administratives

 

A découvrir également : Comment évaluer le prix d'un appartement ?

Dans le cadre d’une vente immobilière entre particuliers, le vendeur doit faire l’ensemble des démarches lui-même. Il y a certaines formalités prévues par la loi que vous devez effectuer avant et pendant la mise en vente.

Constituer un dossier de diagnostic technique

En tant que vendeur particulier, vous devez engager un diagnostiqueur immobilier agréé. Le but de la constitution de ce dossier est d’informer le futur acquéreur des différentes caractéristiques de la maison ou de l’appartement. Entre autres, dans ce dossier devront être mentionnés d’éventuels vices cachés et la performance énergétique du bien. Le nombre de diagnostics à effectuer dépend de l’ancienneté du bien à mettre en vente.

A découvrir également : Habiter à Genève : comment choisir son appartement ?

Promesse ou compromis de vente

Si vous avez trouvé un acquéreur potentiel, il vous sera possible de lui faire signer soit une promesse de vente soit un compromis de vente. La différence entre ces deux types de contrats est que le compromis de vente engage le vendeur et l’acquéreur sans que ce dernier ait à payer d’indemnité d’immobilisation. La promesse de vente est plus souple vis-à-vis du vendeur, ce dernier a la possibilité d’annuler la transaction. Cependant, cela comporte des risques comme la perte de l’indemnité d’immobilisation et le paiement de dommages et intérêts.

Signature de l’acte de vente

La signature de l’acte authentique de vente est l’étape finale de la transaction. Contrairement aux compromis et promesse de vente, la signature de cet acte doit être faite chez le notaire. Le compromis et la promesse de vente peuvent effectivement être élaborés sous seing privé. La vente doit être actée au plus tard 3 mois après que le compromis de vent ait été signé.

Les étapes pour vendre votre bien immobilier

Les démarches administratives sont obligatoires, mais elles sont loin d’être les plus difficiles à effectuer. Effectivement, pour espérer vendre votre maison ou appartement au meilleur prix, il faut d’abord que vous sachiez estimer sa réelle valeur. Afin de les mettre en avant, il faut que vous sachiez d’abord les points forts de votre bien.

L’estimation de la valeur de la maison ou de l’appartement et la fixation de son prix sont sûrement les exercices les plus difficiles. Pour vous en sortir sans nécessiter le service d’une agence, vous pouvez par les sites d’estimation immobilière. Une autre astuce consiste à faire le tour des annonces immobilières et étudier la tendance des prix des biens similaires au vôtre. Sinon, vous pouvez également utiliser l’application officielle de demande de valeur foncière.

Enfin, pour trouver un acquéreur, vous devez publier des annonces de qualité via les différents sites d’annonces immobilières entre particuliers. Comme pour toute annonce, il faut établir une annonce pertinente mettant en exergue les bonnes informations et les bonnes photos. Ensuite, vous pouvez enfin organiser les visites du bien, négocier le prix et poursuivre avec les démarches administratives.

Partager :