Brexit : l’explosion de la demande pour les maisons de campagne en Bretagne

25
Partager :
Brexit l’explosion de la demande pour les maisons de campagne en Bretagne

Sur le marché des non-résidents en France, les Britanniques constituent les plus gros acquéreurs. Depuis l’avènement du Brexit, La Bretagne, l’une des régions les plus prisées de la France est la destination la plus sollicitée par les Britanniques depuis leur dissociation de l’UE.

En effet, cette partie de l’Hexagone se trouve proche de l’Océan Atlantique et c’est une position stratégique pour les étrangers. Ainsi, les statistiques montrent sur la plupart des sites immobiliers français que la Bretagne est au centre de grosses demandes d’achat britanniques. Qu’est-ce qui peut expliquer cette forte demande ?

A lire également : Où se trouve la maison que l'on peut acheter à Blancherive ?

D’abord, le Brexit, qu’est-ce que c’est ?

Le terme Brexit résulte de l’abréviation issue de l’expression British Exit. Brexit désigne en anglais le retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne. En effet, 52% des Britanniques ont décidé durant l’été 2016 au moyen d’un vote de quitter l’UE dont ils faisaient partie depuis l’année 1973. C’est de là qu’a vu le jour le terme Brexit.

La Bretagne, une zone française qui attire les étrangers

Les statistiques montrent incontestablement que les maisons de campagne attirent les acheteurs étrangers notamment les Britanniques.

A lire en complément : Comment acheter un bien immobilier à deux ?

La Bretagne apparaît alors comme la première zone attractive pour les acquéreurs britanniques. Ceux-ci étant continuellement en quête des régions d’accès facile détenant une gare ferroviaire ou un aéroport local finissent par porter leur dévolu sur cette région française.

C’est ainsi que la Bretagne de la France semble convenir à la recherche des Britanniques et ceux des étrangers qui ont le même goût. Ce choix des Britanniques se justifie par le fait que ceux-ci pourront rentrer facilement voir leurs familles au Royaume-Uni.

La multiplicité des demandes sur le marché immobilier

achat de maison en bretagne

Suite au Brexit, le marché immobilier a pris un certain décollage. Autrefois, à cause des incertitudes et du manque de visibilité pour les acheteurs britanniques, un coup d’arrêt était au rendez-vous.

Depuis que la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne a été effective, les demandes d’acquisitions de bien immobilier en Bretagne se sont accrues considérablement.

Désormais, la plupart des Britanniques veulent acquérir une propriété en Bretagne pour plusieurs raisons. Certains estiment que c’est une zone facile d’accès depuis leur pays. D’autres cherchent à s’installer après avoir capitalisé dans leur vie active…

Le concours du confinement à l’explosion de la demande

Le confinement ajouté au Brexit au Royaume-Uni a d’abord plongé pas mal de britanniques dans l’incertitude. Plus rien n’est sûr à l’égard de l’économie nationale. Les acquéreurs britanniques cherchent alors et surtout des maisons en résidence principale ou secondaire au-delà des frontières du Royaume-Uni. C’est de cette façon qu’ils trouvent que la Bretagne est la meilleure opportunité qu’il ne faut aucunement laisser.

Le choix des maisons de campagne participe à l’explosion de la demande

Les Britanniques une fois qu’ils choisissent de demeurer dans la région de la Bretagne s’intéressent aux maisons de campagnes qui s’y trouvent. On a donc tendance à croire que ce sont les Britanniques qui opèrent la redynamisation de ce cadre de vie. Ce qui justifie l’explosion des maisons de campagne.

Pour les vendeurs français, les Britanniques constituent une radieuse clientèle à ne point négliger. Avec eux, le vendeur français dans la zone de Bretagne peut trouver rapidement un acquéreur au bon prix.

Partager :