Transporter ses œuvres d’art : un casse-tête ?

35
Partager :

Vous le savez certainement : expédier une œuvre d’art, que ce soit un tableau, une sculpture ou un meuble ancien, n’est pas une chose facile. Cela nécessite assez de précision, un bon doigté et beaucoup de délicatesse. Que vous vous en occupiez vous-même, ou que vous fassiez appel à un professionnel, on vous propose dans cet article de petites astuces pour que le transport de vos œuvres d’art ne soit plus un casse-tête.

Éviter les mains baladeuses

Lorsqu’en transportant une œuvre d’art, vous la faites écorcher ou qu’elle a une petite fissure, même si cette œuvre peut être réparée, celle-ci ne pourrait jamais avoir la même valeur que si elle était exempte de tout dommage. Cela dit, que ce soit les collectionneurs d’œuvres d’art, les directeurs artistiques ou encore les commissaires-priseurs, ces derniers se font un sang d’encre lorsque l’œuvre est en déplacement et que ce dernier n’est pas encore arrivé à destination. La règle d’or à cet effet, c’est d’éviter de porter une œuvre d’art avec une seule main, pendant que l’autre est occupée au téléphone ou ne fait rien. C’est pour cela que pour transporter vos œuvres d’art, vous pourrez faire appel aux experts en la matière comme Aux Porteurs.

A voir aussi : Technique pour bien poser du parquet flottant - Mode d'emploi

Ne pas hésiter à faire usage de monte-charge

Il est vrai que l’art de la miniature existe depuis longtemps. Mais, il est également vrai que la majorité des œuvres d’art qu’on rencontre sont lourdes et volumineuses. Cela dit, même s’il faut veiller à ce que rien n’arrive à ces œuvres, il est également vrai que vous pourrez faire usage de monte-charge, de chariot élévateur, ou de tout ce qui peut être utile au déplacement de votre œuvre.

Protéger l’œuvre avant qu’elle ne soit transportée

Le transport de toute œuvre est assez délicat. Il est possible qu’il y ait des secousses, des vibrations ou encore d’autres intempéries qui pourront survenir en cours de route. Pour ce faire, il est bien de renforcer l’œuvre à l’aide du tamponnage. En effet, le tamponnage est un emballage qui dispose de trois épaisseurs afin que son contenu résiste aux chocs, aux perforations ou à toute autre déformation. Dans un premier temps, l’objet est entouré d’une matière assez soyeuse qui reste chimiquement neutre. Ensuite, une couche intermédiaire faite de mousse de polyéthylène ou de papier kraft est ajoutée. Enfin, on enrôle le tout dans une caisse faite de bois ou de carton renforcé, en utilisant un calage en interne, au besoin.

A lire également : Poser un receveur de douche - Mode d'emploi

Faire usage d’un véhicule adapté et s’assurer des modalités douanières

Pour le transport de vos œuvres d’art sensibles, il est bien de faire usage d’un véhicule adapté. C’est toujours mieux que d’appeler un chauffeur qui ne prendra pas soin de votre œuvre autant qu’un professionnel explicitement appelé pour cela. Aussi, faudrait-il que le véhicule à louer soit vraiment en bon point, et qu’il ait des hayons, des sangles, des ridelles et cales.

En outre, si la destination de l’œuvre d’art dont il est question est pour un pays étranger, il faudra que vous vous fassiez établir un certificat ou une licence par le ministère de la Culture, vous donnant la permission de le faire voyager, à moins que cette œuvre ne soit pas de grande importance pour le patrimoine culturel.

Partager :
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!