Choisir un bon carrelage exterieur

104
Partager :

Lorsque l’on évoque l’idée d’une terrasse, plusieurs options nous viennent en tête. On peut penser à une terrasse en bois, en ciment brut, en pierre, mais pas toujours en carrelage. En effet, on attribue le plus souvent le carrelage à l’intérieur d’une maison, plutôt qu’à son extérieur. Le plus souvent à la salle de bain et/ou les toilettes. Pourtant, le carrelage en terrasse est un très bon choix pour une terrasse comme pour les contours d’une piscine.

Le carrelage pour une terrasse

Il existe toute une variété de carrelage, il est donc tout à fait possible d’en trouver un à son goût. Pourtant, dans cette quête du meilleur carrelage extérieur , il ne faut pas oublier que tous les carrelages ne se valent pas. Un carrelage parfaitement à son goût ne convient pas nécessairement à un usage extérieur. En effet, il existe plusieurs normes afin d’établir si un carrelage représente, ou non, une bonne option pour une terrasse. Bien sûr, il faudra aussi prendre en compte l’usage qui sera fait dudit carrelage.

A voir aussi : Comment ouvrir une porte claquée sans abîmer la serrure ?

Les normes du carrelage

Le carrelage est généralement solide, mais cela ne veut pas dire que n’importe lequel est intéressant dans un usage externe. En effet, il y a deux grands éléments à retenir :

A voir aussi : 5 Design de maisons et villa à ne pas manquer

  • Le PEI : il définit la résistance d’un carrelage, plus le PEI est élevé, plus un carrelage sera résistant aux abrasions. Un PEI de 3 est un minimum, dans la mesure où le carrelage sera soumis aux intempéries de façon régulière. Plus un carrelage est exposé et plus il sera important de choisir un PEI élevé, jusqu’à un PEI de 5. La température extérieure est également à prendre en compte. Si votre carrelage n’est pas d’un PEI suffisamment élevé, des infiltrations d’eaux peuvent alors se faire. Ces dernières peuvent ensuite créer des moisissures, voire très sérieusement endommager votre carrelage lors d’un gel. Opter pour un carrelage trop fragile, c’est prendre le risque de le changer régulièrement.
  • Le MOHS définit la résistance à la rayure d’un carrelage. À l’instar du PEI, plus le MOHS est élevé, et plus le carrelage sera résistant aux rayures. Il s’agit d’un critère à ne pas négliger, surtout si vous comptez placer des meubles sur votre carrelage extérieur, ou si du gravier est présent près de votre habitation.
  • Le classement UPEC représente la résistance à l’usure, notamment à la marche. Un carrelage sur lequel on va beaucoup circuler va demander un UPEC plus élevé que pour un carrelage avant tout décoratif. Les impacts et la chute d’objets lourds sont également pris en compte dans l’UPEC, de même que l’humidité et les agents chimiques.

Pour un usage extérieur, il est important de retenir qu’un carrelage lisse est à éviter. Un carrelage plus rugueux vous évitera le désagrément que représente une mauvaise chute. Il est aussi important de souligner qu’une serpillière suffise amplement au nettoyage d’un carrelage extérieur. Bien sûr, puisque vous serez à l’extérieur, vous pourrez très bien employer un jet d’eau pour un nettoyage rapide. Mais globalement, et contrairement aux autres options, un carrelage extérieur requiert peu d’entretien, pour peu qu’il soit solide.

Partager :