L’isolation des combles : des travaux indispensables

1909
Partager :

Afin de maîtriser la gestion de l’énergie dans votre habitation, l’isolation de cette dernière doit être faite correctement. En 2020, de nombreuses aides sont disponibles pour vous aider dans ce procédé aussi écologique qu’économique. Pour bien isoler sa maison dans une région tempérée comme celle d’Annecy, il faut commencer par les combles, car 30% de l’énergie s’échappe par ce biais, aussi bien le chauffage en hiver que la clim l’été ! Pour améliorer la performance énergétique d’une habitation, les travaux d’isolation sont donc à réaliser avant toute autre opération sur les murs, le sol, etc. Pour mener à bien votre projet d’amélioration de la performance énergique, découvrez dans cet article toutes les informations utiles concernant l’isolation des combles.

Isolation des combles

A lire en complément : Clé à choc ou le reste des clés mécaniques ?

Les différents types de combles

La réalisation de travaux d’isolation des combles à Annecy par des professionnels est généralement rapide et efficace., mais avant de procéder à l’isolation des combles d’une maison, il faut savoir que la méthode d’isolation dépend en grande partie du type de combles. Il peut ainsi s’agir de combles perdus ou de combles aménagés.

Les combles aménagés disposent d’une hauteur libre supérieure à 1,80 m. La pente doit être supérieure à 30 % afin qu’ils soient déclarés habitables et généralement, la surface n’est pas encombrée par la charpente. L’isolation des combles aménagés est souvent faite soit via les rampants avec des isolants en rouleaux, soit avec des isolants en plaques agrafés à l’intérieur du toit.

Lire également : Guide sur les dernières tendances en matière de décoration intérieure

Les combles perdus quant à eux sont dotés d’une hauteur sous plafond inférieure à 1,80 m. On les appelle également « combles visitables » ou « combles non aménageables ». En effet, ce type de combles est difficile, voire même impossible à aménager confortablement, à cause de cette hauteur insuffisante. L’isolation de ces combles perdus se fait en général par soufflage de flocons d’isolant.

Pourquoi bien isoler les combles

L’isolation des combles est considérée comme la plus rentable au niveau de l’habitation. Elle offre plusieurs avantages considérables.

Une réduction de sa facture d’énergie

Le toit est la source la plus importante de déperdition de chaleur au sein d’un logement. De ce fait, l’isolation des combles, qu’ils soient aménagés ou perdus, permet d’ériger un barrage contre ces fuites. En isolant votre habitation, vous profiterez d’une température ambiante plus agréable et vous réduirez votre facture d’électricité en faisant des économies de chauffage. Pour se sentir bien à la maison, vous n’aurez en effet plus besoin de solliciter constamment votre chauffage ou la climatisation. En été, l’isolation préserve la fraîcheur dans votre habitation et fait barrage à la chaleur.

Un confort acoustique optimisé

L’isolation des combles permet également de limiter la perception des bruits provenant de l’extérieur. Il s’agit non seulement d’une solution thermique efficace, mais aussi d’une solution acoustique avantageuse. Votre qualité de vie s’en verra améliorée.

Les techniques d’isolation adaptées au type de combles

Plusieurs techniques peuvent être mises en œuvre pour isoler cette partie du logement et bénéficier de près de 30% d’énergie gaspillée en moins. Comme on l’a évoqué plus tôt, la méthode choisie dépend en grande partie du type de combles.

L’isolation des combles perdus

La technique d’isolation la plus utilisée est le soufflage ou la pose d’isolant à dérouler, dont l’application consiste à étaler un type de laine de roche ou de verre avant de le fixer en place. La méthode de soufflage est la plus recommandée pour bien isoler les combles perdus, car elle permet de recouvrir parfaitement tous les recoins, même si la zone est difficile d’accès. Comme son nom l’indique, il faut souffler la matière isolante, qui se présente sous forme de flocons. Il peut s’agir d’une laine minérale ou végétale, comme de l’ouate. Afin d’avoir l’épaisseur souhaitée et d’éviter de tasser le matériau isolant, le soufflage doit être fait de manière homogène par des professionnels.

Les matériaux utilisés doivent être dotés d’une résistance R ≥ 7 m²K/W. C’est la norme à respecter afin de bénéficier des différentes aides de l’État.

L’isolation des combles aménagés

L’isolation peut se faire tant par l’intérieur que par l’extérieur de l’habitation.

L’isolation par l’intérieur consiste à installer le matériau isolant sous les rampants pour éviter la déperdition de chaleur. Il est conditionné soit en panneaux soit en rouleaux. Et afin d’éviter les soucis de condensation, il est recommandé de le couvrir d’un pare-vapeur.

L’isolation par l’extérieur aussi appelée « sarking » quant à elle est la méthode préférée des particuliers, car elle présente l’avantage de ne pas réduire l’espace de vie. Il faut néanmoins savoir qu’elle n’est adaptée que pour les constructions neuves ou pour une rénovation de toiture. L’application de l’isolant sera à faire avant les tuiles, car l’isolant doit être fixé sur les linteaux et suivre la norme de résistance R ≥ 6 m²K/W pour profiter du Crédit d’impôt et de la Prime Énergie.

Le prix de l’isolation des combles

De nos jours, c’est l’isolation par l’intérieur qui domine le marché, car cette technique a l’avantage de ne pas nécessiter d’intervention au niveau de la couverture. La somme à investir est donc moindre, mais il faut savoir qu’elle entraîne une perte d’espace, que ce soit dans les combles, sous les rampants ou au sol. Si les combles ne sont pas aménageables, ce n’est pas forcément très important.

Le prix d’une isolation des combles par l’extérieur est plus élevé, même si c’est la technique la plus efficace sur le plan thermique. En effet, cette méthode nécessite obligatoirement la dépose de la toiture. Mais contrairement à l’isolation par l’intérieur, elle ne prend pas de place. Elle est donc recommandée pour une toiture plate.

Les tarifs à prévoir pour isoler les combles perdus

Ce type d’isolation des combles est souvent utilisé pour les constructions réalisées entre les années 60 et 2000. En France, c’est donc la méthode la plus fréquemment utilisée. Le prix pour cette technique est souvent inférieur comparé aux autres solutions, grâce à l’utilisation d’un isolant de type flocon ou en vrac au sol. Le prix de la laine de verre est notamment très abordable.

Il faut toutefois noter que l’isolation des combles perdus nécessite l’utilisation d’un film pare-vapeur. C’est indispensable selon le CPT n°3560 (Cahier des Prescriptions Techniques) pour limiter et prévenir les transferts de vapeur d’eau vers l’isolant. Le prix d’une isolation des combles perdus se situe entre 15 € et 50 € le m². Les familles aux revenus modestes peuvent bénéficier de financements, pour une isolation des combles à 1 €.

Les tarifs à prévoir pour isoler des combles aménageables

Les normes entourant l’isolation de combles aménageables sont plus strictes que pour les combles perdus. L’installation doit être composée d’une insolation intérieure mince ou normale, sous rampant, de type panneaux ou rouleaux. Elle peut également se faire par l’extérieur avec double ou simple couche.

L’installation d’un film pare-vapeur est aussi requise et le prix global est plus élevé. Il faut alors préparer un budget entre 20 € et 80 € /m² si vous choisissez la technique par l’intérieur. Ce prix peut grimper de 80 € à 200 € le m² pour la méthode par l’extérieur.

Les avantages écologiques de l’isolation des combles

Les avantages écologiques de l’isolation des combles

L’impact environnemental est un élément important à prendre en compte lorsqu’il s’agit d’une rénovation ou d’une construction. L’isolation des combles offre plusieurs avantages écologiques.

Une diminution de la consommation énergétique

Lorsque vous isolez vos combles, cela permet une meilleure conservation de la chaleur, notamment en hiver. Il y a donc moins besoin de chauffer votre maison, ce qui entraîne une baisse significative de votre consommation énergétique et par extension une baisse des rejets de gaz à effet de serre dans l’environnement.

Le recyclage des matériaux isolants

Dans le cadre d’un projet respectueux de l’environnement, il faut penser au recyclage des matériaux utilisés pour isoler les combles. Les fabricants ont aujourd’hui développé toute une gamme d’isolants naturels comme la ouate de cellulose ou la fibre végétale. Ces produits sont entièrement recyclables et ne nuisent pas à l’environnement.

L’amélioration du confort thermique été/hiver

Lorsque les températures extérieures augmentent en été, vous pouvez aussi ressentir cette hausse chez vous si vos combles ne sont pas isolés correctement. Effectivement, sans isolation adaptée, ils peuvent se transformer rapidement en fournaise lorsque le soleil tape sur le toit.
Mais avec une bonne isolation des combles, vous obtenez un confort thermique optimal tout au long de l’année. Vous pouvez aussi ajouter des pare-soleil pour empêcher les rayons du soleil d’entrer directement.

Amélioration de la qualité de l’air intérieur

Lorsque vos combles sont isolés, cela permet aussi une meilleure circulation et ventilation de l’air. Il y a moins d’infiltrations d’humidité et donc moins de moisissures. Cela améliore la qualité de l’air intérieur dans votre maison pour une vie plus saine.
Si vous voulez respecter l’environnement tout en faisant des économies d’énergie et en gagnant en confort dans votre maison, n’hésitez pas à opter pour une isolation des combles !

Comment bénéficier des aides financières pour l’isolation des combles

L’isolation des combles est un investissement important, mais il peut être amorti grâce à différentes aides financières. Il est possible de bénéficier du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Ce dispositif permet aux particuliers qui réalisent des travaux d’économies d’énergie dans leur résidence principale de déduire une partie du montant dépensé de leurs impôts sur le revenu. Le taux de ce crédit varie en fonction des critères suivants : la nature des travaux effectués, le type de logement et les revenus fiscaux du foyer.

En plus du CITE, les propriétaires peuvent aussi prétendre à l’éco-prêt à taux zéro (PTZ) pour financer leurs travaux d’isolation. Cette aide financière permet aux ménages modestes ou non imposables qui souhaitent rénover leur logement ancien de financer jusqu’à 30 000 € sans payer aucun intérêt.

Le programme Habiter Mieux Sérénité mis en place par l’ANAH peut aussi être sollicité pour obtenir une subvention pouvant aller jusqu’à 50 % TTC du coût total HT des travaux avec un plafond maximum fixé selon la localisation géographique et le nombre d’occupants dans le foyer.

D’autres aides existent aussi au niveau régional comme MaPrimeRénov ou encore les primes énergie offertes par certains fournisseurs comme Total Direct Energie ou Engie.

Pensez à bien réaliser une étude précise afin de connaître toutes les aides disponibles ainsi que leurs conditions respectives pour pouvoir en bénéficier.

Partager :